Menu icoMenu232White icoCross32White
<
>

Images de la page d'accueil

Cliquez pour éditer

Images de la page d'accueilBandeau avec du texte, des boutons ou une inscription à la newsletter

Cliquez pour éditer

 

Cette journée autour de la culture bretonne sera placée, comme chaque année, sous le signe de la convivialité et de la bonne humeur. Au programme :

13h30 (Fest-Deiz, après-midi gratuit)

  • Concours de musique « trophée Philippe Grellier » avec 8 à 10 groupes de musiciens/chanteurs déjà sélectionnés (qualificatif pour la finale du championnat de Bretagne de musique 2023 à Gourin-56 en Duos Libres). Le groupe lauréat jouera en ouverture du fest-noz.
  • Concours de danse « Trophée Jean Renaud » (qualificatif pour la finale du championnat de Bretagne de danses traditionnelles 2023 à Gourin-56). Les Danseurs s'inscrivent sur place.
  • Fest-Deiz - tout le monde peut y venir danser sans pour autant participer au concours

19h00 (Fest-Noz, 8 €, gratuit moins 12 ans)

  • Initiation à la Danse

20h00

  • Lauréat du concours « trophée Philippe Grellier »

20h30

Loened Fall

Loened Fall (en breton, « les mauvaises bêtes », les vauriens), c’est la rencontre d’un couple de chanteurs de Kan ha Diskan et de trois instrumentistes ; une expérience rarement tentée jusque là, et dont le résultat est un son et un équilibre musical tout-à-fait inédits.

Autour des voix de Ronan Guéblez et de Marthe Vassallo, le violon d’Hervé Bertho, la bombarde - celle de Sabine Le Coadou jusqu'en 2011, de Thomas Lotout jusqu'en 2015, et maintenant celle de Ronan Le Dissez - et la guitare de Marc Thouénon jouent à cache-cache, brodent, répondent, accompagnent et mènent tour à tour. Les deux premiers apportent la subtilité et la précision du chant à danser, les trois autres la force et la diversité des instruments : le tout mis au service exclusif de la danse et des danseurs.

Au royaume de ces bestiaux-là, le mysticisme celtomane n’est pas de mise : seuls règnent le pur plaisir - celui d’être ici, ensemble, et de danser - et la jubilation complice de ce quintet hors normes. La musique de Loened Fall est de celles qui vous portent : le plancher vibre, la danse se fait évidente, les états d’âme s’éloignent ; si çà n’est pas le bonheur, çà y ressemble vraiment…

Depuis sa première apparition sur scène, à Plélo (22) le samedi 13 janvier 1996, le groupe a plus de 800 fest-noz à son actif, principalement dans les 5 départements bretons bien sûr, mais aussi un peu partout dans l’hexagone, en particulier en région parisienne. Loened Fall s’exporte également : en Suisse, en Allemagne et même au Japon lors d’une tournée en juin 2008.

Enfin, quatre disques sont à son actif, tous produits par An Naër Produksion : en 1998, un premier cd, « An deizioù a zo berr », reçoit le prix « Produit en Bretagne » ; en 2003, sortie d’un nouvel album, « Gouez ! » ; puis en 2008, l’album « Deus logodenn ’vez ket razh », dont le cd est accompagné d’un dvd présentant des séquences de répétitions, d’interviews, ainsi que des extraits de fest-noz, bien entendu ! Enfin un quatrième cd est sorti lors d'un beau fest-noz qui a eu lieu à Lanrivain (22) le 30 mai 2014, vous en trouverez une vidéo sur la page Loened Fall en action / Loened Fall en fest-noz.

Loened Fall figure également dans le premier tome de l’Anthologie de la Musique Bretonne, coffret de deux cd publié par Coop Breizh en 2007. N'hésitez pas à demander l'un de ces disques auprès de votre disquaire favori, si d'aventure vous ne le trouvez pas dans les bacs !

 

 

Eben

Des voix et des cordes, un Kan ha Diskan qui chante les histoires de notre temps.

“Eben”, c’est l’Autre en breton. "Eben" vient d’ailleurs, elle apporte un regard neuf sur notre culture et notre environnement. Son regard est notre miroir, face à lui on se rend compte de nos différences et nos ressemblances, de nos divergences et nos convergences, de notre singularité comme de notre banalité. L’Autre questionne notre identité, elle l’enrichit, elle nous offre un bout de Soi, qui devient une partie de Nous.  

“Eben” est aussi la forme féminine d’Autrui. Le “deuxième genre”, celle dont l’histoire est bien souvent racontée d’un point de vue masculin, comme Keben et Dahud, ces femmes de pouvoir reléguées au rang de pécheresses ou de sorcières. Dans cet album nous avons voulu donner voix à ces “autres”: les femmes, les migrants, les minorités, les peuples autochtones et même la Terre, ces voix du silence que l’on a trop peu écouté, dans une langue qui s’est elle aussi tue pendant bien longtemps.

Le Festival Interceltique de Lorient a imaginé en 2016 une nouvelle série de créations : « New Leurenn » (Nouvelle Scène). Il s’agit d’un parrainage/rencontre entre des jeunes artistes bretons et un musicien confirmé/reconnu du milieu afin que la nouvelle génération d’artistes puisse bénéficier d’une nouvelle forme de transmission des savoirs.

En 2018, pour la 3ème édition, la direction artistique est confiée au violoniste Jonathan DOUR (Denez Prigent, Dour/Le Pottier Quartet, Nolwenn Korbell, Liamm, Aodan, Karma...), qui prend sous son aile le trio de jeunes chanteuses An Teir (Sterenn LE GUILLOUSterenn DIRIDOLLOU et Marine LAVIGNE).

Les trois jeunes femmes se sont rencontrées il y a maintenant 10 ans dans le cours de chant mené par Louise EBREL au collège Diwan de Quimper, et n'ont pas cessé de chanter ensemble depuis !

Afin de compléter le groupe, Jonathan s’est entouré de deux musiciens de renom : Antoine LAHAY aux guitares 12 cordes et électrique (Nirmaan, Denez Prigent, Karma, Dièse 3...) et Julien STEVENIN à la contrebasse (Startijenn, Ronan Le Bars, Istan Trio...).

Ces 6 artistes ont créé ensemble, à partir de leurs univers respectifs, un répertoire unique composé de musique à danser.

Suite au succès de la création lors de la première le 10 août 2018 au Festival Interceltique, les musiciens et le FIL décide de pérenniser le groupe : EBEN est né !

 

 

Roblin / Evain / Badeau

Octobre 2011, à Menetou-Salon, dans l'ambiance chaleureuse d'un bal, Benoit Roblin vielliste du Berry et Thomas Badeau clarinettiste breton sont sur scène. Les deux musiciens partagent les airs à danser de leurs régions. Le mariage des instruments paraît évident, les sons se complètent. La réussite de cette rencontre en crée une nouvelle quelques mois plus tard, Julien Evain accordéoniste vendéen vient enrichir l'instrumentation et le répertoire. 


Attirés par leurs univers respectifs, les musiciens ont pour projet de les associer sur scène. Le trio est alors constitué et explore les répertoires breton, berrichon, et vendéen. L'enracinement de chacun, donne de façon naturelle une musique sans collage de style dans laquelle les mélodies collectées ou composées constituent simplement l'axe principal de leur musique.

 

 

Tristan Gloaguen / Hyacinthe Le Hénaff

Ce duo est composé de Hyacinthe Le Hénaff à l’accordéon diatonique et Tristan Gloaguen au saxophone. Il va vous interpréter un répertoire à danser original avec quelques compositions, de beaux arrangements, de nombreuses danses kof ha kof (signifiant ventre contre ventre). Les terroirs Montagne et sud-cornouaille seront mis à l’honneur, avec notamment une magnifique suite Glazig!

Tristan Gloaguen est tombé dans la marmite en 1993 lorsqu’il s’inscrit à Chateauneuf du Faou aux cours de bombarde d’Hervé Irvoas et aux cours de danse bretonne d’Iffig Cloarec. Il a appris à sonner au bagad An Arvorig, puis s’est tourné ensuite vers la musique de couple. Il écume les festou noz depuis près de 20 ans avec ces différents compères (Gaël Le Fur et Etienne Cabaret) ou le Trio Tan avec qui il a gagné le Kan Ar Bobl en 2012.

Titulaire du DEM musique traditionnelle et actuellement en formation pour le Diplôme d'État de musique traditionnelle, Hyacinthe le Hénaff joue dans une dizaine de groupes comme le cercle de Kerfeunteun, le duo "Gloaguen-Le Hénaff" (champion de bretagne duo libre 2015), le groupe "4 pistes" (chansons engagées) ainsi qu'en solo sous l'appelation "Hyacinthe Mac Hénaff" (Reggae-hip hop-jungle). Il a, à ce jour 600 concerts à son actif ainsi que 6 albums CD.

En complément de sa vie artistique, Hyacinthe s'intéresse au patrimoine musical traditionnel en menant des recherches qui lui ont notamment permis de rédiger un recueil sur la musique à danser du pays Glazik.

Ces deux musiciens talentueux, titulaires de leurs DEM, collecteurs actifs, ont été également sacrés champions de Bretagne des Duos Libres à Gourin en 2015.